Facebook
Twitter
Notre site internet
Envoyer un email

Parce que la Cda est depuis longtemps un partenaire des collectivités dans leur politique de soutien à la vie associative, nous avons concocté un numéro spécial dédié qui leur est dédié. 

Il est conçu afin de leur apporter des éléments de réflexion en matière de financement des associations pour alimenter un espace de dialogue sur leur territoire.

    

Les appels à projets ou financement sur projet sont la rencontre des initiatives de l’association et de la collectivité autour d’un projet commun. La collectivité qui lance un appel à projets cherche à identifier les projets associatifs allant dans le sens d’une de ses politiques publiques. 

Afin d’identifier les projets les plus adaptés, elle définit un certain nombre de critères lui permettant d’analyser les propositions qui lui sont soumises. 

Tour d’horizon des critères sur lesquels la collectivité peut s’appuyer pour identifier des propositions pertinentes. 


LES CRITÈRES GÉNÉRAUX 

L’intérêt local 

Cette notion implique que l’action de l’association porte sur l’un des champs de compétence de la collectivité et bénéficie aux habitants ou au territoire de la collectivité qui subventionne. Toutefois, le siège de l’association peut être situé hors du territoire de la collectivité. 


L’éligibilité administrative 

La collectivité détermine le statut juridique des structures pouvant répondre à son appel à projet. 

Elle s’assure de la conformité de l’action proposée par rapport à l’objet de la structure. Elle peut aussi déterminer une durée d’existence minimum pour se porter candidat. 


L’éligibilité temporelle 

Elle définit les dates initiale et finale de mise en oeuvre du projet. Si certaines aides viennent récompenser des actions qui ont déjà été menées, d’autres ne sont attribuées que pour les projets n’ayant pas démarré à la date de dépôt du dossier. 
 

LES CRITÈRES FINANCIERS 

Le cofinancement 

Les projets sont, en règle générale, cofinancés. Rares sont les financeurs qui supportent seuls la totalité du coût du projet et pour cela, ils définissent un taux d’intervention maximum. 

Il devient alors indispensable pour les associations de prospecter plusieurs financeurs ou de disposer d’autres sources de financement (dons, produits d’activités, …). Les justificatifs d’attribution ou de paiement des autres cofinanceurs peuvent être réclamés. 

Il est à noter que les contributions volontaires affectées à la réalisation du projet (bénévolat, dons en nature, mises à disposition) peuvent être acceptées en tant que cofinancement. 


L’éligibilité des dépenses 

Une dépense est dite éligible, c'est-à-dire qu’elle peut être prise en considération en vue de bénéficier d’un soutien financier, lorsqu’elle remplit un certain nombre de conditions définies dans des règlements ou conventions. Les dépenses effectuées sont justifiées par des factures acquittées ou des pièces comptables permettant de vérifier le paiement effectif. 

L’éligibilité de certains postes de dépenses porte à discussion : contrats de sous-traitance, frais bancaires, d’expertise technique, financière, … de déplacement, de restauration/hébergement. L’association doit alors justifier la pertinence de la dépense. 


L’idée 

Expliquer aux associations les critères de sélection afin d’améliorer la qualité des dossiers de candidatures.

Copyright © 2015 Chambre des associations, Tous droits réservés. TEL : 01 48 83 66 40 FAX : 01 48 83 66 40 EMAIL : cda@cda-asso.com ADRESSE : 2, av. du Maréchal Lyautey / 94100 Saint-Maur-des-Fossés / France